Mobile Suit Gundam AGE - Gundam-France.com

layer dossiers

indexAnnoncée en juin 2011, c’est le 9 octobre de la même année que la nouvelle série Gundam fit son arrivée sur la chaîne japonaise MBS. Réalisée par un nouveau staff, la série récupère néanmoins quelques membres qui ont travaillé sur la précédente série Mobile Suit Gundam 00. L’une des principales caractéristiques de Gundam AGE est qu’elle est co-réalisée par le studio Level-5, célèbre développeur de jeux vidéo dont le studio est à l’origine du scénario. Gundam AGE aura l'honneur d'être la première série Gundam à être diffusée en simulcast par Bandai sur Youtube, qui ouvrira par la suite l'accès à d'autres séries. Cependant, les vidéos de Bandai sont systématiquement réservées au public d'Asie du Sud-Est, Japon, Corée et Australie.

 

Histoire AG 115

Gundam AGE prend place dans le calendrier AG pour Advanced Generation. Le monde a été déchiré par des guerres incessantes mais finalement l’humanité a trouvé une entente et la possibilité de s’unir, les conflits ont finit par cesser et un siècle plus tard, la paix continue à régner.

 AG 101, la colonie spatiale Angel est attaquée et détruite subitement par un ennemi dont personne ne sait rien. La catastrophe sera appelée le « Jour de l'Ange Déchu » et les attaques de ces ennemis identifiés sous le nom d’« Ennemis Inconnus » (UE, Unknown Ennemies) plongeront à nouveau l’humanité dans le chaos.

AG 108, la colonie Orvan est cette-fois la cible des UE. Sur cette colonie vivait Flit Asuno qui perdra sa mère dans la destruction de leur demeure. Avant de mourir, elle lui donna un appareil appelé AGE Device. Cet appareil transmis de générations en générations dans la famille Asuno, industriels dans la conception de Mobile Suits, contient les plans d’un MS révolutionnaire, le Gundam. Elle lui demande de le construire pour sauver l’humanité.<

AG 115, Flit est maintenant âgé de 14 ans et a travaillé depuis sept ans pour l’armée Fédérale dans la base Ariston de la colonie Nora. Grâce aux plans qu’il a obtenus dans l’AGE Device, il a construit avec l’aide des ingénieurs de la Fédération le Gundam, le Mobile Suit salvateur qui les aidera à gagner contre les UE. Mais alors que les premiers tests du Gundam étaient planifiés, la colonie est subitement attaquée par un trio d’UE. Devant l’impuissance des forces de l’armée, Flit décide de monter à bord du Gundam pour contre-attaquer…

intro1 intro2 intro3

Histoire AG 140

AG 140, Flit Asuno est désormais un Commandant Fédéral reconnu et influent. Il est aussi un père de famille après s'être marié à Emilie qui a donné naissance à deux enfants, Asem et Unoa Asuno. 
Asem étudie dans une grande école de Tordia et fait partie d'un club de Mobile Suits avec deux amis à lui, Macil et Shawee.

Le conflit entre la Fédération et l'ennemi maintenant connu sous le nom de Veigan s'est enlisé et les colons Martiens ont refusé toute tentative de paix. Ils ont lancé la deuxième partie de leur Projet Eden avec le départ de Mars de la forteresse mobile, le Downes. L'un de ses soldats, Zeheart Galette, est envoyé en mission d'infiltration sur Tordia. En effet, des espions Veigans ont découvert que le Gundam AGE-1 serait caché sur cette colonie qui est aussi celle où habite la famille Asuno.

Désormais âgé de 18 ans, Asem reçoit de son père l'AGE Device, confiant à son héritier le pilotage des futurs Gundam basés sur le Système AGE. De son côté, Zeheart prend place dans l'école où se trouve également Asem et les deux jeunes hommes se lient d'amitié en trouvant un intérêt commun pour leur club de Mobile Suit. Ils sont également remarqués par l'une des filles populaire de l'école, Romary, et une complicité naîtra rapidement entre les différents membres du club et celle-ci.

 Cependant, cette paix n'était que de courte durée, les Veigans infiltrés sur Tordia commençant à passer à l'action pour débusquer le Gundam et tester les défenses Fédérales, Asem se verra emporté dans sa première bataille par Vargas, son grand père, qui lui remettra le Gundam AGE-1 caché dans la ferme familiale. Effectuant son premier combat sous le regard de Zeheart, Asem deviendra le pilote non officiel de l'AGE-1 et fera face à différentes escarmouches Veigan jusqu'à ce qu'il découvre la réelle identité de son ami, Zeheart, lui-même espion Veigan. 

Un an après ces événements, motivé par la trahison qu'a faite Zeheart à son encontre, Asem est désormais un cadet de l'école militaire où son père l'a recommandé et se voit affecté à un escadron de Mobile Suit apprentis à bord du célèbre vaisseau militaire, le Diva, commandé par Millais Alloi et sous l'aile de leur instructeur, Woolf Eneacle. Il pilotera le Gundam AGE-2, Mobile Suit équipé du Système AGE de seconde génération conçu à partir des données de l'AGE-1.

 intro-2-1 intro-2-3 intro-2-2

Histoire AG 160

AG 151, Asem et Romary Asuno célèbrent la naissance de leur fils, Kio. Cependant, Asem n'aura pas l'occasion de fêter cet événement longtemps car il est vite rappelé au devoir. Parti en mission, il ne reviendra jamais et sera déclaré disparu au combat.

 AG 164, Kio est âgé de 13 ans et vit sur Terre avec sa mère et son grand père qui l'a éduqué secrètement à devenir pilote de Mobile Suit au travers d'un simulateur jeu vidéo créé par Rody Madorna. Le Projet Eden des Veigans passe alors en troisième phase et toutes les cellules infiltrées sur Terre s'activent. Apparaît également en orbite Terrestre la forteresse La Gramis qui pulvérise en un instant le QG Fédéral, Big Ring. Flit Asuno, qui a construit le Gundam AGE-3 en secret, révèle alors l'existence de la machine à son petit fils qui a hérité depuis de l'AGE Device et qui devra désormais prendre la relève dans ce nouveau chapitre du conflit entre la Terre et les Veigans. Devant l'insistance du commandant désormais retraité, le Diva sera remis en service avec un équipage sommaire et constitué rapidement.

Désormais, le Diva doit se rendre au QG Fédéral Terrestre de Rostraulan pour prendre de nouveau part au combat.

intro-3-1 intro-3-2 intro-3-3

Aperçu

ageUne aventure sur trois générations ! C’est par cette accroche que la série Gundam AGE a été présentée au Tôkyô Toy Show 2011. Gundam AGE est la douzième série télévisée de Gundam qui a débuté deux ans après la fin de Gundam 00 sur le réseau MBS/TBS. La série est réalisée par Susumu Yamaguchi et le scénario est écrit par Akihiro Hino, PDG du studio Level-5 qui est à l’origine du projet. Initialement, Gundam AGE devait être un jeu vidéo au scénario original produit par Level-5 pour Namco-Bandai. Devant l’insistance de son auteur, Sunrise décidera au final d’en faire une série TV.

Gundam AGE présente une narration unique pour la Saga, elle a en effet voulu développer une histoire qui se déroule sur trois générations de personnages pour une durée totale d'un siècle. L'histoire commence ainsi avec Flit Asuno, le premier héros de la série que nous suivons durant les quinze premiers épisodes, relevé ensuite par son fils Asem jusqu'au vingt neuvième épisode qui se terminera avec Kio Asuno jusqu'au quarante neuvième. L'auteur de la série avait pour objectif de montrer une histoire se confrontant à différents points de vue. Les trois protagonistes de la série auront tous une approche différente du conflit entre la Fédération et de ceux appelés les « Ennemis Inconnus » de part l'enlisement du conflit au fil des années, ou bien de l'endoctrinement effectué.

La sauce prend relativement bien lors de la découverte de la série, néanmoins nous ne pouvons nous empêcher de penser que de nombreux passages ont été accélérés et d'autres traînent en longueur au fil des arcs. L'histoire tend parfois à se complexifier en rajoutant des éléments d'arrière plan, mais elle a tendance également à en oublier beaucoup ou à les expédier rapidement pour s'en débarrasser. Nous avons toujours une impression d'écriture à deux temps qui cherche à accélérer le rythme et l'intensité, et que subitement, celle-ci retombe au calme plat. Cette narration très inégale fait de Gundam AGE une série parfois difficile à suivre car elle aura de temps en temps des épisodes denses en informations qui enchaînent, et d'autres qui s'attarderont sur un fait totalement inutile. On regrettera également un traitement de ses personnages secondaires qui sont complètement oubliés au fil des générations, laissant un peu de place pour ceux qui traversent l'Histoire, mais oubliant immédiatement ses faire valoir à chaque saut dans le temps. 
L'histoire en elle-même se révèle rapidement intéressante, les éléments principaux du scénario étant répartis au tout long des quarante neuf épisodes de la série, mais déposés de manière inégale et enchaînant plus ou moins vite les découvertes. Utilisant un sommeil cryogénique, les antagonistes resteront souvent les mêmes à partir de la seconde génération, les protagonistes changeant quant à eux.

age2Du côté personnage, nous suivons donc le parcours de Flit sur tout le long de la série qui évolue très rapidement en un grand commandant Fédéral aux méthodes extrémistes vis à vis des Veigans. Evolution logique du personnage pour qui ces ennemis ne sont pas considérés comme des humains. A partir du deuxième arc nous suivons la trace de son fils, Asem. Celui-ci aura une expérience tout autre à cause du fait qu'il a partagé des années avec un espion Veigan infiltré et se voit donc déchiré à l'idée de le combattre, tout en cherchant sa place en tant que soldat qui cherche à acquérir la reconnaissance d'un père dur et autoritaire. Vient enfin Kio, qui est le fils d'Asem, élevé principalement par Flit qui l'a préparé tout au long de sa vie aux futurs combats de Mobile Suits avec un simulateur sous forme de jeu vidéo, faisant du gamin un tueur de Veigans à la gueule d'ange au moment venu. L'arc Kio subira cependant un grand changement suite à une expérience vécue par son protagoniste qui le changera du tout au tout, le passant dans un mélange de Kira Yamato pour le côté « ne veut pas tuer l'ennemi » et Réléna Peacecraft pour les discours pacifistes creux et répétés ad nauseam. La série se termine ainsi sur un choc des trois générations de pilotes de Gundam qui opposent l'exterminateur, le modéré et le pacifiste. Le pacifisme exacerbé de Kio rendra la fin de la série très longue à suivre avec des arguments vides et des scènes de combat ennuyeuses. Ce revirement est d'autant plus dommage qu'il fut amené de manière cohérente avec l'évolution du personnage, mais provocant une sous exploitation du Gundam AGE-FX qui laissait présager des combats intenses et rapides avec ses C-Funnels. Du côté d'Asem, celui-ci part dans une idée de statut quo entre les deux factions, celles-ci ne pouvant jamais trouver un terrain d'entente selon lui, il se contente principalement de réduire la combativité des deux camps pour espérer atteindre une fin de conflit grâce à une guerre d'usure. Enfin, l'évolution de Flit en personnage extrémiste est maintenue, mais le traitement de celui-ci le rend parfois caricatural dans ses propos tellement il est déconnecté de la réalité et ne la voit qu'avec ses yeux aveuglés par la haine. Le message passe, mais la forme est gênante.

age3Le camp antagoniste n'est pas en reste et comptera principalement deux importants personnages, Ferzald Ezelcant qui est le leader Veigan et Zeheart Galette, rival devant l'éternel d'Asem Asuno et héritier des armées Veigans. Ferzarld n'est pas sans rappeler Crux Dogatie de Crossbone Gundam, dirigeant un peuple à l'agonie d'une main de fer et nourrissant un projet de conquête de la Terre pour retrouver leur humanité perdue selon ses propos. Son projet intitulé Eden est présenté à la base comme une simple volonté d'envahir la Terre, mais les éléments distillés au fur et à mesure dans la série révéleront un délire mégalomaniaque qui rappelle de loin le Plan Destiny de la série éponyme. 
Zeheart est quant à lui le méchant à tout faire. Typiquement, il aura endossé tous les rôles que la mauvaise écriture de la série lui aura demandé. D'abord rival né d'une amitié trahie avec Asem Asuno, rappelant Athrun Zala de Gundam SEED, il obtiendra rapidement le statut d'homme masqué de service et commandant d'armée froid et déterminé, mais gardant une once d'humanité et de respect pour ses hommes qui l'admirent en tant que favori d'Ezelcant. Ramené dans la troisième génération à grand renfort de sommeil cryogénique justifiant son âge inchangé, il devient rapidement le Char Aznable de service, cruel et déterminé à accomplir son idéal (qui est celui d'Ezelcant) et enchaînant les opérations d'invasion de la Terre avec avant tout une volonté de détruire le Gundam. Propulsé général des armées Veigans, il continuera d'être d'une foi sans failles jusqu'à devenir l'irrémédiable fanatique tel un Zechs Merquise sur sa fin prêt à sacrifier les siens pour accomplir son objectif. Zeheart sera au final un antagoniste assez creux sans réelle personnalité propre, son évolution est relativement linéaire et logique, mais pas d'un grand intérêt. On notera que son duo antagoniste avec Asem donnera naissance à des scènes d'actions d'un tout autre niveau pour la série, ce qui pimentera un peu la fin de la série tendant à devenir très molle de ce côté.

Sans transition, passons du côté des mechas. Comme les personnages, le Gundam « star » de la série connaîtra quatre évolutions majeures tout au long de celle-ci. Le Gundam AGE-1 est basé sur le design d'un Mobile Suit antique construit il y a plusieurs générations par la famille Asuno qu'on aperçoit vaguement au travers d'une peinture très approximative dans un flashback. Au regard de la régression technologique de l'Advanced Generation, on peut idéalement fantasmer à l'idée qu'il s'agissait d'une sorte de Turn AGE à la puissance démesurée, les capacités du Mobile Armor Sid datant d'avant le bannissement des technologies guerrières pouvant laisser imaginer que les machines étaient des armes apocalyptiques. Ici, le Gundam AGE-1 est une machine très simple qui rappelle à bien des égards le RX-78-2 Gundam de la première série avec un design version Ebikawa, ce dernier ayant fait son retour comme mecha designer principal suite à Gundam 00. Gundam AGE joue sur le concept du mecha multi fonction tel qu'on a pu le voir très exploité dans Gundam SEED en permettant à l'AGE-1 d'équiper plusieurs « packs » d'équipements qui correspondent en fait à un ensemble de bras et de jambes dédiés à une situation. Si les premières évolutions du Gundam AGE-1 étaient assez caricaturales (le Titus rappelant de loin le Gundam Maxter de G Gundam, le Spallow s'orientant quant à lui dans le hit & run), celles qui découleront des générations suivantes seront déjà plus plausibles. Ces fameuses évolutions seront toutes construites par le Système AGE, une version très améliorée de l'idée d'ordinateur évolutif évoqué dans MS Gundam pour son RX-78-2. Le système AGE collecte des données au combat, les compiles, et met lui-même au point de nouvelles armes et équipements adaptés à de nouvelles situations pour lesquelles le Gundam n'avait pas été préparé. L'une des craintes majeures de la série était que l'on redoutait la machine magique produisant l'arme à Deus Ex Machina pour se sortir des mauvaises situations, mais heureusement non. Gundam AGE restera très sobre sur cet aspect de son histoire, les créations du Système AGE se limitant aux évolutions des Gundam AGE plus quelques armes.

A chaque changement de génération, un nouveau Gundam AGE naîtra et remplacera le précédent. Le second arc verra arriver le Gundam AGE-2, sorte de Zêta Gundam version Ebikawa pouvant se transformer en un chasseur à l'apparence douteuse. L'AGE-2 ne connaîtra qu'une évolution majeure avec le Double Bullet, équipement qui est inspiré des "ailes de lumière" du V2 Gundam, alliant attaque à distance et rapprochée en un tout commun. Il réapparaîtra dans la troisième génération sous la forme du Gundam AGE-2 Dark Hound, marquant encore une fois la volonté de titiller les fans de Crossbone Gundam avec son allure de pirate. 
La troisième génération fera arriver le Gundam AGE-3, inspiré du ZZ Gundam et toujours designé par Ebikawa, celui-ci implante l'idée du Core Fighter et c'est tout son corps qui constitue l'équipement spécial. Deux versions seront développées sur cette machine, le Fortress fortement armé et conçu pour le combat désertique avec sa mobilité en aéroglisseur, et l'Orbital pour la haut manœuvrabilité spatiale.
Enfin, lorsque l'histoire converge sur la fin avec les trois protagonistes de la série, l'ultime Gundam AGE sera dévoilé avec le Gundam AGE-FX, enchaînant naturellement sur l'inspiration Nu Gundam avec des modules téléguidés judicieusement nommés C-Funnels pour marquer la référence au fer rouge.  L'AGE-FX possèdera également un Core Fighter mais, on ne sait trop pourquoi, il ne sera jamais utilisé dans la série. 
Du côté des mechas Fédéraux, ceux-ci garderont un design très simpliste et correct du point de vue esthétique et leurs évolutions seront directement inspirées des Gundam AGE. Ainsi, si le Genoace était le standard Fédéral, l'Adele en AG 140 sera une sorte d'AGE-1 produit en série (capable d'équiper le set Titus et Spallow). En AG 160, nous découvrons le Clanche qui n'est ni plus ni moins que l'AGE-2 produit en masse sur une base de Genoace qui sera aux côtés d'une révision de l'Adele. D'autres modèles apparaîtront également tels que les Shaldoll sympathiques, ou encore les deux unités de Woolf Enneacle, le G-EXES et G-Bouncer au design inspiré des Gundam de la série, le G-Bouncer rappelant même le Gundam Exia de Gundam 00. 

age4Ce sont les mechas antagonistes du camp Veigan qui marqueront un design très particulier pour la Saga. Signé Junya Ishigaki, le style des MS ennemis est plus animal qu'inspiré du mouvement humain. Les premiers Gafran se transformaient en un dragon, marquant un thème de guerre psychologique inspirant la peur pour les Terriens et donnant l'idée que les Veigans étaient des extra terrestres (bien que techniquement, c'est vrai!). Durant la seconde génération, le nouveau standard Veigan sera le Dorado qui donne une idée de Mobile Suit reptilien, rudement bien étudié pour le combat terrestre justement, les machines Veigan démontrent toujours une grande agilité et efficacité. Les unités spéciales de chefs d'escadrons et commandants ne sont pas en reste dans cette série, le Zedas, le Zeydra, ou encore le Ghirarga sont des machines au style très atypique pour la Saga qui donne à AGE une marque de fabrique. Enfin, le plus spécial pour la fin, le Gundam Legilis, Gundam conçu par les Veigans sur la fin de la série, tient plus du design classique Veigan avec un schéma de couleur type « Gundam » qu'autre chose, mais il saura marquer les esprits tout comme les Thrones de Gundam 00 ont su démontrer un style très original pour des Gundam. Nous noterons également que les MS Veigans placent systématiquement le cockpit dans la tête, pointant ici une volonté nette de trancher avec les designs classiques de la Saga.

Tout ceci s'agence correctement dans une réalisation globale bien maitrisée de la série. L'animation est fluide, l'intégration de la 3D se fait correctement avec l'animation traditionnelle. La série a su se donner les moyens d'animer des scènes de combat épiques disséminées un peu partout dans l'histoire qui apportent une bonne dynamique lorsque celle-ci se tasse ou traîne en longueur. Toujours réalisée en haut définition, on ne peut pas non plus dire que les dessins de la série soient d'un grand niveau de détail, le mecha design étant très simplifié et la plastique générale de la série n'étant pas bien compliquée non plus. Le style de Gundam AGE est directement inspiré des productions générales de Level-5, les personnages sont dessinés par Takuzo Nagano avec Michinori Chiba qui repassera derrière. Le style visuel à la Inazuma Eleven étant très populaire au Japon auprès du jeune public, Bandai s'est laissé tenter de l'adapter sur une série Gundam afin de conquérir un public plus jeune que l'habitude. En effet, Gundam AGE ne s'en cache pas, elle est résolument orientée pour le jeune public avec la volonté de toucher celui-ci au travers d'une licence très populaire. Malheureusement, la sauce n'aura pas pris et Gundam AGE se soldera par un violent échec d'audience et commercial lui faisant gagner le triste record de série TV Gundam à la plus faible audience moyenne, battant celui de Gundam X. 
Cette absence de succès corrélait également avec l'impression d'accélération de l'histoire laissait souvent planer le doute d'une annulation de celle-ci. Cependant, Bandai confirma que Gundam AGE resterait à l'antenne jusqu'à sa fin prévue car les recettes du succès incontestable de Gundam Unicorn ont permis de maintenir AGE sous perfusion.

Pour revenir à sa réalisation, nous aborderont également assez vite son ambiance musicale. Si celle-ci est globalement très bonne, elle n'est pas pour autant mémorable et mis à part quelques pistes épiques, l'OST se fera oublier rapidement. Côté génériques, ceux-ci sont à la hauteur de la production J-POP du moment, sans grande variété ni originalité. Chaque arc narratif aura droit à son propre duo de générique d'ouverture et fermeture qui ne marquera pas non plus beaucoup. On gardera l'utilisation très anecdotique de chansons d'ambiance dans certaines scènes de la série qui agrémentent bien celles-ci.

Conclusion

Globalement, que retenir de Gundam AGE ? Un OVNI à la G Gundam et Turn A, Gundam AGE aura tenté d'avoir un concept relativement original pour la saga qui s'inspire tout de même d'une grande partie de ce qui a été fait par le passé avec de nombreuses références (pour ne pas dire une orgie sur le troisième arc) et un côté fils caché de Crossbone Gundam. La série n'est pas mauvaise en soit, mais elle a contre elle une plastique faisant peur au public adolescent et adulte, et provoqué le désintérêt total des enfants à qui elle était principalement destinée, ceux-ci ne se reconnaissant pas dans la SF Mecha. Ternie par une narration hasardeuse et une écriture mêlant l'intéressant et l'incohérent, Gundam AGE n'aura pas eu beaucoup de choses à son avantage malgré un staff qui vendait du rêve. Néanmoins, elle restera une série qui se laisse regarder à l'histoire sympathique et assez novatrice.


Fiche Technique

  • 機動戦士ガンダムエイジ, Kidou Senshi Gundam AGE
  • Histoire Originale : Yoshiyuki Tomino, Hajime Yatate
  • Planning : Sunrise, Level-5
  • Réalisation : Susumu Yamaguchi
  • Histoire : Akihiro Hino
  • Character design : Takuzo Nagano (original), Michinori Chiba
  • Mecha Design : Kanetake Ebikawa, Junya Ishigaki, Kenji Teraoka
  • Musiques : Kei Yoshikawa
  • Production : MBS, Sunrise
  • Production Coopérative : ADK, Sotsu Co., Ltd.

Dates de sortie

  • Japon : 9 octobre 2011 - 23 septembre 2012
  • Youtube : Depuis le 9 octobre 2011