Gundam Build Fighters Try - Gundam Build Fighters Try - Gundam-France.com

Gundam Build Fighters Try

gbft.jpgGundam Build Fighters Try est la suite de la série Gundam Build Fighters sortie en octobre 2013 et terminée en mars 2014. Malgré une audience très faible, la série originale aura bénéficié d'un succès commercial suffisant pour permet la création d'une suite. La série a été annoncée officiellement le 12 juin 2014 et a débuté sa diffusion TV le 8 octobre 2014 au Japon. Comme sa précédent itération, Gundam Build Fighters Try a été diffusée en simulcast par Gundam.info sur Youtube en Version Originale sous titrée anglais. 

Histoire

Sept ans se sont écoulés depuis la victoire de Sei Iori et Reiji lors du 7ième Tournois Mondial de Gunpla Battle. Celui-ci a évolué depuis car il est désormais parrainé par la compagnie Yajima et les règles ont également été modifiées.

Fumina Hoshino est une élève de troisième année à la Seiho Academy, où Sei Iori tenta d’entrer à une époque. Elle est la présidente et unique membre de l’école Gunpla Battle et cherche à accéder au prochain championnat japonais qui se joue en équipe de trois.

Elle sera rejoint par Sekai Kamiki, jeune artiste martial qui a voyagé et s’est entraîné avec son maitre. Puis ensuite par Yuuma Kousaka qui est également un jeune Builder.

Sekai Kamiki
Yuuma Kousaka
Fumina Hoshino

Le challenge du trio « Try Fighters » peut commencer !

intro1.jpg intro2.jpg intro3.jpg

Aperçu

Gundam Build Fighters TryGundam Build Fighters Try, c'est comme un remix d'un album à succès. Tu reviens six mois plus tard, tu gardes la même purée, et tu changes les paroles. Ici, c'est pareil : Gundam Build Fighters Try reprend exactement les mêmes codes que sa grande sœur et se contente surtout de changer les personnages et le concept du tournois Gunpla. Toujours destinée à être une publicité ostentatoire pour le Gunpla, Gundam Build Fighters Try continue dans la lignée de la précédente et ouvre un second chapitre dans la déclaration d'amour à la Saga Gundam qu'était Gundam Build Fighters. Là où la première série avait beaucoup passé sous silence la partie fabrication des Gunpla, celle-ci présente un peu plus l'aspect créatif de ce loisir. Cependant elle continuera de mettre en avant les combats et les réalisations terminées, laissant donc l'imagination du spectateur prendre la relève pour comprendre comment les modèles ont été améliorés. 

L'histoire de la série est de la même trempe que la précédente, avec cette-fois comme défi de départ celui de former une équipe de trois participants pour le tournois. GBF Try nous présente un tournois Gunpla national uniquement japonais mais qui se joue en équipe de trois. Nous suivrons donc l'équipe « Try Fighters » composée d'une manière très similaire aux personnages de la précédente série. 

En effet, on y retrouve les mêmes stéréotypes que dans Build Fighters. Sekai Kamiki est un Reiji en puissance, il est même comparé dès le départ dans la série à ce dernier. Il est dépeint comme un artiste martial bagarreur qui n'y connaît absolument rien au Gunpla. Le fait qu'il soit considéré comme « venant d'une autre planète » par Fumina lorsqu'elle le rencontre en serait presque une allusion aux origines de Reiji. Yuuma Kousaka est inspiré de Sei car il s'agit d'un excellent Builder, frère du personnage China Kousaka de la première série qui a laissé tomber le Gunpla Battle au profit du modélisme d'exposition pour des raisons qui seront détaillées dans la série. Enfin, le dernier nouveau personnage de l'équipe est Fumina Hoshino qui est une amie d'enfance de Yuuma et apporte le côté motivé à entrer en compétition sans avoir peur de la casse. On retrouve sinon le fameux M. Ral qui est de nouveau présent comme mentor des personnages de la série. La série balance bien évidemment une panoplie d'adversaires tous aussi stéréotypés les uns que les autres, avec des motivations et techniques parfois intéressantes, et parfois complètement nulles. On notera aussi que les compétiteurs sont en grande majorité des enfants (le tournois de la série étant ouvert aux moins de 19 ans), ce qui limite grandement le panel de personnages et apporte au final assez peu de fraîcheur à la série, là où Build Fighters première du nom fut très hétérogène avec les origines et âges différents. Autre gros regret, le tournois national traîne beaucoup en longueur avec des participants relativement inintéressants à suivre, provoquant une perte de dynamisme pour un genre qui ne le tolère pas. Fort heureusement, la série se reprend en main pour nous offrir ses excuses sur un plateau d'argent avec des duels finaux orgasmiques.On relèvera aussi que la série s'est épargnée la peine de mettre en place un fil conducteur comme Build Fighters l'avait fait. Ici pas de conspiration ou de développement de personnages au-delà de leur propre rôle de compétiteur, il n'y en aura que pour les combats. Certains risquent donc de trouver cela moins attrayant à suivre. 
Dernier regret, les personnages de la précédente série sont généralement oubliés. La série évoque souvent Sei mais jamais on ne le reverra au final. Mis à part Meijin Kawaguchi qui poursuit son rôle d'ambassadeur du Gunpla, désormais accompagné par une plantureuse Lady Kawaguchi dans sa mission, les anciens resteront bien discrets et feront des apparitions ponctuelles tels que Nils Nielsen ou China Kousaka.

Du côté des mechas, la série est de nouveau une grande orgie de Mobile Suits provenant de tous les horizons de la Saga Gundam et continuant de mettre en animation d'obscurs Mobile Suit Variations, et en donnant une nouvelle jeunesse à des modèles plus anciens ou oubliés. Dans les modèles des protagonistes, nous avons le Build Burning Gundam qui est construit dans la lignée des Build XXX de Sei Iori de la première série. Sekai Kamiki est une grande référence au personnage de Domon Kasshu de la série Mobile Fighter G Gundam et cela se ressent également sur le Build Burning Gundam qui est beaucoup inspiré des God Gundam et Shining Gundam sur le principe. Le Lightning Gundam de Yuuma Kousaka est basé sur le Zêta Gundam et va jusqu'à reprendre le bruit très spécifique du Beam Rifle de ce dernier. Enfin, le premier Gunpla de Fumina est basé sur le Powered GM de la série Gundam 0083, puis ensuite on a droit à un SD Gundam en Gunpla principal, chose qui change un peu vu que les SD Gundam étaient assez rares dans la précédente série. On notera que la série a tendance à attribuer le SD Gundam aux personnages féminin, une volonté de toucher ce public via leur côté mignon avec leurs gros yeux ? Encore une fois, la série apporte des personnalisations intéressantes et donnera surement des idées à plus d'un pour ses réalisations en Gunpla. Toujours aussi idéale pour nous sortir des MSV à la limite de l'inconnu à la pelle, mais aussi pour des Mobile Suits bien plus célèbres qui fêtent leur première fois en animation, la série continuera sur cette lancée. Nous retrouvons par exemple le Xi Gundam du roman Hathaway's Flash, mais surtout le Crossbone Gundam Full Cloth qui sera le MS d'un des compétiteurs. Faut-il y une provocation vis à vis de la popularité de Crossbone Gundam dans les voeux d'adaptation animée ? Enfin cerise sur le gâteau, la Sunrise se permet même de ressortir d'outre tombe le genre Yuusha avec le Gundam Tryon 3 qui tient du GaoGaiGar croisé avec le ZZ Gundam. Une chose est sûre avec Try, c'est qu'elle a repoussé les limites imposées habituellement par la saga, et avec brio !

La réalisation de la série est du même accabit que la précédente qui est dynamique sur les combats et propose une excellente ambiance visuelle. On y retrouve la même qualité que la précédente série qui mise beaucoup sur les combats de mecha et ne soigne pas aussi bien l'animation des autres scènes du type « tranche de vie », ce qui en soit n'est pas une lourde perte tellement elles sont d'un ennui. L'ambiance musicale de la série est de la même trempe que Gundam Build Fighters avec le même compositeur aux commandes qui reprend beaucoup les thèmes de la précédente en réarrangés. L'OST a su varier la reprise des thèmes avec de la nouveauté, un régal de ce côté. Du côté des génériques, le groupe Back-On est toujours aux openings et le premier générique de fin est du groupe SCREEN Mode. 

Conclusion

Gundam Build Fighters Try continue dans la lignée de la précédente série et promet donc d'être un excellent divertissement. Pas la peine de chercher la complexité scénaristique ou le sérieux, il n'y en aura clairement pas et tout est fait pour nous amener qu'à une conclusion : Gundam et le Gunpla, c'est génial. Si Gundam Build Fighters a su être bon ambassadeur à la cause, espérons que sa suite sache reprendre le flambeau. Les derniers épisodes de Try se permettent de nous attiser et laisser espérer une troisième série en évoquant le tournois mondial à nouveau, pourvu que ce soit le cas !


Staff

  • Planning : Sunrise
  • Histoire originale : Yoshiyuki Tomino, Hajime Yatate
  • Réalisation : Shinya Watada
  • Scénario : Yousuke Kuroda
  • Character design : Kenichi Ohnuki
  • Character design coopératif : Suzuhito Yasuda
  • Mechanical design : Kunio Okawara, Junya Ishigaki, Susumu Imaishi, Kanetake Ebikawa, Kenji Teraoka, Shinya Terashima, NAOKI
  • Musiques : Yuuki Hayashi, Asami Tachibana
  • Planification coopérative : Bandai Hobby Division
  • Production : TV Tokyo, Sunrise, Sotsu

Dates de sortie

  • Japon : 8 Octobre 2014 - 4 avril 2015