Mobile Suit Gundam 0083 : Stardust Memory - Gundam-France.com

layer dossiers

index.jpg

Sortie en 1991, cette courte OVA se passe entre Mobile Suit Gundam et Zeta Gundam. Elle est reconnu parmi les différentes communautés de Gundam comme étant une des meilleures productions faites. Il est indéniable que cette OVA propose un scénario bien ficelé et une réalisation très soignée pour l'époque. En 1992, les 13 épisodes de Stardust Memory seront compilés en un film, Le Crépuscule de Zeon. Gundam 0083 comble une très grosse lacune qui jusqu'alors était présente dans l'UC, le trou de 7 ans entre Zeta et MS Gundam. 0083 raconte habillement les motivations qui ont par la suite poussé la Fédération à mettre en place le corps des Titans.

 

 

Histoire

Fin 0079, le commandant Delaz de Zeon apprend que Gihren Zabi a été tué. Il rappelle alors son meilleur soldat, Anavel Gato, connu sous le nom du "Cauchemard de Solomon" et l'empêche de retourner au combat. Il planifie alors la résurrection de Zeon.

UC 0083, sur la base Australienne de Torrington, le nouveau vaisseau de la Fédération classe Pegasus, Albion, transporte à son bord deux prototypes de Mobile Suits types Gundam pour des tests avec influence de la gravité Terrestre. De retour de leurs entraînements, deux pilotes de tests, Kou Uraki et Chuck Keith, assistent à l'arrivée du vaisseau. Curieux, ils regardent le hangar et découvrent les deux prototypes. Ils font alors la connaissance de Nina Purpleton, ingénieur chez Anaheim Electronics responsable du développement des deux Gundam.

Ailleurs, on retrouve Gato qui se prépare à infiltrer la base de la Fédération. Avec l'aide d'un espion placé chez Anaheim, il parvient à entrer puis voler le Gundam RX-78GP02A Physalis, machine de guerre armée d'un redoutable canon à ogive nucléaire. Assistant à la scène, Kou Uraki n'écoute que son courage et décide de monter à bord de l'autre Gundam, le RX-78GP01 Zephyranthes, pour récupérer coute que coute le GP02. Cependant, son adversaire est un soldat d'élite qui parviendra à s'enfuir avec la machine... L'Opération Stardust a commencé.

Désormais, l'Albion est chargé de ramener le GP02 mort ou vif, mission durant laquelle son équipage découvrira également l'effroyable nature de l'Opération Stardust...

L'Albion arrivant à Torrington Découverte des nouveaux modèles Le GP-02A est passé à l'ennemi !

Aperçu

Dès son premier épisode, Gundam 0083 nous balance dans une histoire pleine de suspense et d'action. Grâce à sa très bonne réalisation, les combats deviennent prenants, et les actions sont par moments impressionnantes. Animer un monstre comme le GP02A Physalis, ou encore le GP03 Dendrobium Orchis, avec une telle aisance a du relever du défi pour l'équipe technique !

intro.jpgL'OVA reprend le concept instauré dans Zeta Gundam du vol de Gundam, par la suite repris maintes fois. Mais une des premières originalités du scénario de Gundam 0083 est que son héros n'est pas un adolescent tombant par hasard dans les méandres de la guerre et sachant piloter les MS instinctivement. Ici, nous avons des personnages principaux tous militaires déjà engagés. Nous voyons également que l'OVA poursuit l'idée d'humaniser les soldats de Zeon, jusqu'alors plus bêtes et méchants, voire caricaturaux. On découvre qu'ils sont humains et ont des idéaux dans lesquels ils croient, comme tout le monde. Le scénario de Gundam 0083 permet ainsi de concrétiser d'une manière plus adaptée l'idée originale de la série Mobile Suit Gundam de 1979 qui était de présenter des camps opposés qui ne savent pas s'entendre. Mais la série d'origine était encore bridée par son ambiance légèrement manichéenne dont Gundam 0083 a su s'affranchir en présentant des personnages développés dans chaque camp. 

En effet, les personnages ont tous une histoire propre à eux, une personnalité particulière. Aussi peu longtemps qu'apparaît un personnage, on sait quand même qui il est, ce qui nous montre un réel travail d'écriture et d'arrière-plan. Gundam 0083 d'ailleurs a su parfaitement se mêler dans ce vide entre 0079 et 0087 qui reignait à son époque ajoutant une parfaite continuité entre les deux séries. Lorsque la série s'achève, on sait ce que deviennent les personnages, pourquoi on entend plus parler de tout ce qu'il s'est passé, etc. Ce soucis du détail en fait une OVA très travaillée. De plus, les personnages bénéficient d'un des meilleurs travaux pour l'époque de Toshihiro Kawamoto... 

Un autre point remarquable est son mecha-design. Shoji Kawamori (à qui l'ont doit également la série Macross...) travaille pour la première fois sur Gundam, et il nous gratifie de différents modèles fortement réussi. Bien que le GP01 Zephyranthes ne soit, techniquement et visuellement, qu'un RX-78-2 Gundam amélioré, sa version modifiée, "Full Vernian", est de grande qualité. Nous avons également un soucis du détail technique et réaliste avec le GP02A qui est une machine à la carrure imposante, disposant d'une puissance de feu terrifiante, mais bien détaillée, et correctement réalisée. Gundam 0083 voit également sortir de l'ombre un autre talentueux mecha designer qui n'est autre qu'Hajime Katoki, connu ses "Ver Ka.", relooking de mechas de la franchise, et pour avoir travaillé sur le roman Gundam Sentinel. Il s'agira ici de son premier travail sur une série d'animation Gundam. 

Mais alors, Gundam 0083 serait un sans fautes ? Hélas non, malgré une réalisation, un visuel et un scénario de haute qualité, les musiques ne sont pas à la hauteur du travail fourni par le reste du staff. Bien qu'elles s'intègrent parfaitement à l'ambiance et donnent une émotion particulière, Mitsuo Hagita n'a en partie rien composé...

Effectivement, tout cinéphile à l'oreille attentive aura reconnu que quelques musiques proviennent de films plus ou moins connus (dont "2001 l'odyssée de l'espace"). Ce n'est pas une reprise pure des morceaux, mais un plagiat des partitions originales. Un peu plus de créativité musicale n'aurait pas été du du luxe, ce qui est fortement regrettable. Néanmoins on se consolera en soulignant le fait que le premier générique de la série interprété par la regrettée Miki Matsubara réhaussent le niveau musical de la série. Sa voix chaude et son style musical siéent à la perfection à la série, apportant aujourd'hui un style rétro qui reste cependant indémodable. Complété par un deuxième générique signé par MIO, Gundam 0083 s'en tire avec les honneur sur cet aspect. Du côté des génériques de fin, deux titres égalements avec le premier de Jacob Wheeler et le dernier qui est une nouvelle fois de MIO. 

banniere

Conclusion

Gundam 0083 est LA série à voir pour s'initier à Gundam. Simple à comprendre, riche, passionnante, elle est parfaite pour ceux qui veulent découvrir le vaste univers qu'est l'UC. Sa réalisation tiens encore la route de nos jours. Une petite merveille à ne pas louper ! Beez nous a sorti le film "Le Crépuscule de Zeon" en novembre 2005, hélas voir l'OVA complète en France relève encore de l'utopie.


  • Projet : Sunrise
  • Titre Original : Kidô Senshi Gundam 0083 : Stardust Memory
    機動戦士ガンダム0083スターダストメモリー
  • Histoire Originale : Yatate Hajime, Tomino Yoshiyuki
  • Character Design/Directeur de l'animation persos : Kawamoto Toshihiro
  • Directeur de l'animation Mechas : Hirotoshi Sano
  • Mecha Design : Kawamori Shoji, Katoki Hajime, Akitaka Mika, Ishizu Yasushi
  • Musiques : Hagita Mitsuo
  • Réalisateurs : Imanishi Takashi, Kase Mitsuko
  • Producteurs : Ueda Masuo (Sunrise), Takanashi Minoru (Bandai)

Dates de sorties

  • Japon : 1991 (Le Crépuscule de Zeon : 1992)
  • USA : 1998
  • France : novembre 2005 (Le Crépuscule de Zeon)